Accueil > Présentation > Présentation du LEO

PRÉSENTATION DU LÉO

Le Laboratoire d’Économie d’Orléans (LÉO) est une Unité Mixte de Recherche (UMR CNRS 7322) créée le 1er janvier 1996 suite au rapprochement de l’Institut Orléanais de Finance (créé en 1974) et du Centre de Recherche Sur l’Emploi et la Production (crée en 1984). Initialement situé à Orléans, le LÉO est le seul laboratoire d’Économie en région Centre-Val de Loire. Depuis janvier 2013, il a vocation à accueillir, en plus des collègues orléanais, les enseignants-chercheurs en sciences économiques de l’Université François Rabelais de Tours (UFRT).

Le laboratoire, qui comprend une centaine de membres dont 42 membres permanents (PR, MCF et CR-CNRS), 5 ITA, 37 doctorants et post-doctorants, est sous la tutelle conjointe de l’Université d’Orléans et du CNRS.

Les activités de recherche du LÉO allient développements théoriques et applications empiriques. Elles sont structurées thématiquement autour des trois équipes du laboratoire dont les principaux thèmes de recherche sont les suivants :

Équipe Macroéconomie et Finance (MF) : responsables Alexis Direr et Grégory Levieuge :

  • La délégation de gestion d’actifs / Les choix financiers des ménages / Secteur bancaire et stabilité financière / Microfinance.
  • Hétérogénéité des unions économiques et monétaires / Institution, politiques macroéconomiques et croissance/ Économie politique du Central Banking.

Équipe Économétrie : responsable Sessi Tokpavi

  • Économétrie financière
  • Économétrie des Données de Panel.  
  • Recherche reproductible.

Équipe Économie Internationale et Développement Durable (EI2D) : responsables Camélia Turcu et  Daniel Mirza

  • Migrations / Commerce de biens et de services et investissements internationaux / Macroéconomie ouverte et transmission des chocs / Mondialisation et Institutions.
  • Développement durable / Environnement / développement durable et globalisation.

PROJETS

  • Politique Prudentielle et Risques financiers
  • Finance Comportementale
  • Dépenses Publiques et Dettes
  • Économétrie Théorique
  • Les mutations de la Mondialisation